Léonardo Dicaprio sur une plage? Et c’est pas dans ParisMatch

Salut mes chats curieux,

Aujourd’hui j’avais envie de vous chroniquer un film que j’ai regardé hier, La plage de Danny Boyle (histoire de rester du côté estival).

J’avais envie de vous parler de ce film un peu psychédélique, un peu fou comme Richard (Alias Léonardi Di Caprio), un peu vrai aussi car sous ses airs de Thriller, Boyle dénigre un peu notre société et celle utopique qui vit sur la plage. Je n’ai malheureusement pas lu le livre mais après avoir vu le film je me suis dit que je devrais y jeter un oeil.

Résumé: Richard, jeune Américain, amateur de sensations inédites a choisi l’Asie comme terrain d’élection, dans l’espoir d’y vivre des aventures fortes et exaltantes. Dans un hôtel miteux de Bangkok boudé par les touristes, il fait la connaissance d’un couple de Francais, Françoise et Etienne. Dans la nuit, un homme au regard halluciné fait irruption dans sa chambre et évoque une île secrète, une plage paradisiaque, où il aurait vécu plusieurs années au sein d’une petite communauté d’esprits libres. Le lendemain, Richard retrouve une carte de l’île et le cadavre de Daffy.

Richard est le touriste américain typique et il le dit lui-même « On est tous sur la même longueur d’onde, faire 1000Km et tout ce qu’on veut c’est de se retrouver devant un écran comme à la maison, à quoi ça rime tout ça?! » Il veut briser la routine et vivre l’expérience, cette rencontre avec Daffy un barge qui carbure à la beuh lui en donne le privilège: aller sur une plage qui ressemble au paradis mais qui est interdite et dont peu de gens en connaissent l’existence ». Richard, Françoise et Etienne tous les 3 embarquent pour l’île et ne reculent plus quitte à se mettre en danger.

Et voila qu’ils tombent sur un village, une utopie, mais on sait bien que les utopies ne peuvent exister que dans nos songes, car quand on s’y risque à les appliquer ils finissent par nous décevoir, et détruire ceux qu’on a impliqué dedans.

Dans ce village qui semble si paisible la seule chose qui compte c’est le plaisir, le bonheur et pour le maintenir il faut éviter tout contact avec le reste de la société même pour des soins médicaux. Il vaut mieux mourir que de prendre le risque de trahir le secret et cela la communauté va l’apprendre à ses dépens, car pendant les 5 premières années tout va bien personne ne meurt et surtout personne n’est grâvement blessé. C’est quand un requin attaque un des autochtone du village qu’on se rend compte que l’équilibre ne se maintient que par un fil. Car la mort s’oublie vite mais celui qui ne meurt pas et qui souffre envahit et empiètre sur le bonheur des autres. Alors c’est simple pour que les villageois redeviennent heureux il faut isoler celui qui souffre « loin des yeux, loin du coeur » et c’est cette décision qui semble convenir à tout le monde sauf à Etienne (sûrement le seul sain d’esprit) qu’on se rend compte que cette utopie n’est que superficielle. Une utopie qui en plus d’être en danger de l’intérieur l’est aussi de l’extérieur à cause d’une bourde commise par Richard.

 

J’ai beaucoup aimé ce film, la voix-off un peu sarcastique de Richard rythme le film et apporte toujours un autre regard sur l’image que l’on perçoit. L’esthétique visuelle du film peut être parfois envoutante, on se délecte d’un Bangkok sous un temps tropical et chaud et parfois époustouflant comme cette Plage (de nuit comme de jour). Mais ce que j’aime le plus dans le film c’est aussi la BO, les sons psychédéliques qui accentue cette tension, cette chaleur presque écrasante (oui on sent la chaleur écrasante à travers des jeux sonores: des bruissements de vêtements, de feuilles, des sons d’animaux exotiques,des ventilateurs,…) elle rajoute du relief au film et les moments de musiques sont des bouffés d’airs.

 

J’espère que mon article vous a plût, n’hésitez pas à me donnez votre avis sur ce film.

Prenez soin de vous et à un prochain article.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s