6 Séries qui tuent #2

Salut mes chats curieux,

Aujourd’hui on se retrouve pour la suite des séries qui ont bercés mon adolescence et mon entrée dans le monde des adultes. Certaines sont finis depuis des lustres, d’autres annoncent leur « come back »  et d’autres encore sont en cours de production. Beaucoup préfèrent qu’on parle des séries qui sortent cette année mais je trouve ça dommage de ne pas s’intéresser à des anciennes qui visuellement n’ont presque pas vieillie et sont tellement cools qu’elles se laissent regarder 5ans plus tard.

 

La première série fait partie de ce cas. J’avais commencé à la regarder sur M6 quand elle sortait de façon hebdomadaire et je me suis maté tous les épisodes il y a 2ans alors qu’elle était fini depuis quelques années : Médium. C’était l’une des premières séries avec Dr House que je regardais assidûment (d’ailleurs je n’ai pas pu le mettre dans le classement même si bien entendu je vous la conseille et même re-conseille). C’est l’histoire d’Allison, une mère au foyer avec un mari extras, 3 filles blondes comme la paille extra aussi, bref tout va bien dans le meilleur des mondes. Mais une série ou tout va bien n’intéresse personne, un jour Allison commence à faire des rêves étranges qui semblent très réels. Non seulement ils semblent mais en plus ils se réalisent. Ces rêves sont principalement des rêves sur des meurtriers, kidnappeurs,….. Cette série policière avec un petit côté fantastique vous embarque dès le premier épisode. La trame reste toujours pareille d’un épisode à l’autre mais l’intrigue change ce qui fait qu’on se laisse emporter par l’univers sans déchanter puisqu’on est habitué au déroulement sans deviner qui est le coupable. Et parallèlement à ces intrigues policières, il y a le côté plus intimes de la famille d’Allison mais aussi des relations qu’elle noue avec les policiers avec qui elle travaille comme le procureur Devalos par exemple.

 

 

Bon à la base j’étais un peu trop jeune pour la regarder et c’était surtout mon frère et mon père qui regardaient cette série même si je m’incrustais parfois devant la télé. J’ai redécouvert cette série il y a un an. Je me suis retapé toutes les saisons, épisodes par épisodes en quelques semaines j’avais tout vu. Les 4 saisons, j’ai reconnu des moments dans certains épisodes (surtout la saison 2) et j’ai redécouvert les autres saisons qui sont toutes aussi bien les unes que les autres. Ma préférée reste quand même la première, celle où on pose les bases de l’histoire le pourquoi du comment, les personnages (ce qu’ils ont fait, leurs personnalités, leurs psychoses aussi). Le fait que l’histoire se passe dans une prison (donc un même lieu confiné) on pourrait penser que le décor reste secondaire (car les personnages évoluent dans le même espace) et qu’on va miser sur les développements des personnages (ce qui a été très bien fait). Mais en réalité le lieu, la prison fait partie intégrante de l’histoire principale c’est même le fil conducteur de chaque épisode et de chaque personnage entre eux. Le fait que Michael Scofield soit le noyau de cette histoire et qu’il se soit fait tatoué sur tout le corps le plan de la prison a permis cela et les autres personnages agissent directement sur le lieu (et donc sur le corps de Michael Scofield) : quand Sucre le blesse (faisant disparaitre un morceau de la prison) et quand le Dingo qui a une mémoire incommensurable doit lui dessiner la partie perdue. Donc non seulement ils agissent sur Scofield même mais en plus sur la prison elle-même en cherchant à chaque épisode un stratagème pour s’évader.

Du coup quand on voit une première saison aussi parfaite on a peur pour la suite car ils ont déjà mis la barre très haute. Mais pas de panique la saison 2 est tout aussi tendue. C’est rare qu’une série joue avec mes nerfs mais celle-ci  je pense qu’elle est de loin une des plus réussie en termes de trames narratives, d’ambiances, de personnalités très imparfaites donc humaines (avec des personnages qui peuvent paraitre sains d’esprits mais qui ne sont pas à l’abri de pêter un cable, un peu comme nous en fait).

 

 

 

 

J’ai adoré cette série et pourtant j’ai été incapable de finir la saison 5, déjà parce qu’on m’a spoilé un épisode (et je peux vous dire ça coupe tout envie de continuer) bon j’ai fait l’effort de reprendre plusieurs mois après même en sachant ce qui allait se passer mais je ne savais pas comment cela allait se faire et bah c’est tellement badass !! Du coup j’ai réussi à finir la saison 4 et commencer la 5. Mais après j’avais mon bac à passer (donc oui ça date sachant que je suis en l3 cette année) et depuis je n’ai pas eue le courage de la continuer, soit parce que j’avais peur que ce temps de pause m’exclut de l’ambiance si je la reprend (je ne sais pas si je suis clair) soit aussi parce que j’ai peur de la finir car c’était la première série que je regardais en streaming qui était en cours de production (je ne m’attaquais toujours qu’à des séries terminer pour ne pas attendre chaque semaine un épisode et la première fois que j’ai commencé à regarder des séries en cours de production c’était avec Breaking Bad). Alors j’ai un peu le sentiment d’avoir grandi avec elle mais bon je n’aime pas rester sur ma faim alors je pense que je vais la finir haha.

 

 

Pour vous avouer je n’ai regardé que la saison 1 (il ne se passe pas grand-chose pour être honnête avec vous) mais c’est le genre de série qu’on peut regarder (comme je le fais actuellement) sans en être assidus vous pouvez regarder un épisode par semaine sans faire d’insomnies pour connaitre la suite.  Mais j’aime beaucoup cette série et je pense que vous l’aimerez aussi si comme moi vous êtes fasciné par le vintage, le passé. J’adore la mode des années 50 (même si cette époque à de quoi faire grincer des dents les féministes et même les miennes). Car je dois admettre que je déteste les personnages masculins de cette série, du coup je les insultes (en plus ça défoule) et parfois j’ai envie de frapper certaines potiches aussi (ok la je deviens trop violente). Il  y en a juste une, la nouvelle secrétaire de Don Draper qui est aussi l’héroine de la série (au début j’avais du mal avec son comportement aguicheuse même si au final on finit par comprendre qu’elle le fait influencer par la société « se trouver un mari sinon pourrir en tant que secrétaire » donc aguicheuse mais purement par stratégie et naiveté). J’aime beaucoup ce personnage car au début elle est niaise (donc insupportable) mais elle s’affirme de plus en plus dans un monde d’hommes et tente de se faire une place là ou aucune femme n’a pu  aller avant elle. J’admire sa force et je déplore la faiblesse de son opposée féminin qui n’est d’autre que la femme de Don Draper (le personnage principal qui est quand même un gentleman mais un gentleman con voila, et d’ailleurs c’est aussi le personnage principal). Sa femme si belle, si élégante, si parfaite qu’elle pourrait jouer dans une pub pour de la lessive (elle était mannequin avant son mariage, et tellement superficielle elle s’est mariée avec Don juste parce qu’ils allaient bien ensemble et qu’ils ressemblaient à la famille parfaite des années 50 avec un sourire Colgate).

C’est aussi la raison pour laquelle je vous conseille cette série malgré son côté sérieux on peut voir une dénonciation du machisme et de l’apologie du paraitre. Je pense qu’une série du même genre mais humoristique pourrait tout aussi bien fonctionner (et je pense qu’elle serait un peu plus attrayante) mais je me délecte des costumes et des décors qui sont hyper travaillés dans cette série (aucun détail n’est laissé au hasard).

 

 

La dernière série que j’ai découverte. Je commençais à en avoir marre des films Marvel et DC comics sans fond. Beaucoup d’explosions avec des dialogues simplets no thanks you. Du coup quand j’ai entendu parler que Netflix avec DC comics allaient produire des séries j’ai trouvé l’idée superbe. Vu que je trouvais que les films manquaient de fonds je me disais que ce n’était peut-être pas le format adaptés pour les super-héros alors que les comics (support original) fonctionnaient super bien car il y avait plusieurs numéros donc plus d’infos sur des personnages, plus d’histoires, plus de profondeur.  Idem pour les dessins animés, j’adorais regarder Batman (surtout les épisodes avec Damian son fils) ou la Ligue des héros. Du coup je me suis maté la première série (qui sera relié avec Jessica Jones et une autre) qui n’est d’autre que Daredevil.

Mon copain l’ai bien aimé mais sans plus et moi j’étais accro un petit moins à la fin de la saison 2 mais je vais la continuer tout de même. Comme je m’y attendais on en apprend plus sur la personnalité du Démon de Hells’kitchen et de              , son passé, ses défauts car oui un super héros à des faiblesses et c’est comme ça qu’on les préfère. Mais aussi son entourage et ses relations, après je trouve ça dommage d’un côté que par la suite certains découvre son identité ça nous enlève ce privilège et ça fait un peu disparaitre son côté mystérieux mais en même temps je pense que c’était important pour faire évoluer ces relations (un moment il y aurait eu un blocage).  La saison 3 promet d’être aussi bien que les deux premières ;).

 

Je vous conseille vivement cette série de Lena Dunham. Réalisé par des femmes pour des femmes et des hommes et c’est ce que j’aime. Le Sex and the City revisité mais en mieux, plus jeune, moins parfaites, plus galériennes, plus de cellulites et moins de complexes. On montre la femme telle qu’elle est, pas de 3 points lumières (plusieurs projecteurs placés autour de l’actrice pour accentuer ou atténuer certaines zones du visage et modifier les traits pour qu’ils soient plus « beaux ») sur Lena comme on le faisait avec Marlène Dietrich pour adoucir les traits de son visage. Non on la montre brut (comme avec les hommes à égalité ce qui est rare dans le cinéma). Et surtout la vie de ses héroïnes n’est pas idéalisées et ça fait du bien de voir du vrai, qu’un appartement ne ressemble pas à un magasin Ikea par exemple, que les filles ça se réveillent sans maquillage, Bref la réalité (et pourtant sans désacralisé la beauté de cette série réalisé par mon modèle féminin : elle rêvait de bosser dans le cinéma avec ses copines de fac (comme moi) et elle a réussi grâce à sa web-série Girls (pas comme moi par contre  mais peut-être un jour haha).

 

Voilà toutes mes séries, je ne pense pas vous faire d’autres articles séries avant un moment car je n’ai plus le temps d’en regarder mais je n’avais pas envie de ne pas parler d’une série que je ne peux que vous conseiller : Real Human (une série suédoise aux couleurs pastels ou des hubots (humanoides) asservis des humains jusqu’au jour ou un scientifique arrive à offrir a une petite bande de robots une part d’humanité. Mais même si être humain apporte les sentiments tels que l’amour on a tous enfouis au fond de nous une part sombre.

Et Dr House, Charmed,…

dr-house

 

Prenez soin de vous et à un prochain article.

 

 

 

Publicités

Un commentaire sur « 6 Séries qui tuent #2 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s