Les musiques de Charlie

Salut tous le monde,

j’avais tellement hâte d’écrire à nouveau des articles, j’étais pas mal occupé et je ne voulais pas écrire pour poster rapidement un article. Je voulais prendre le temps de parler d’un sujet que j’ai beaucoup aimé pour ne pas dire adoré. Il y a beaucoup de choses, de films et de livres que j’ai lu et regardé récemment dont je voulais vous parler mais avec les jours qui défilent j’avais perdu cette envie, je n’étais plus dedans, ou le fait de ne pas avoir tapé depuis un moment j’avais peur de ne plus savoir écrire, d’être bloqué c’est bizarre non ?

Bref, je vous retrouve pour un livre (que j’avais découvert en tant que film il y a 2 ans) qui m’a beaucoup touché. Je ne sais toujours pas si je parlerais du film ou du livre alors je vais vous parler des deux. La première fois que j’ai vu Le monde de Charlie c’était en Aout 2015 et il m’a beaucoup marqué et rendu fan de Heroes de David Bowie quelques mois avant sa mort (c’est bête mais je pensais qu’il était immortel ça doit être parce que j’écoutais Heroes quasiment tous les jours et d’un coup le fait qu’il ne soit plus la et que je pouvais quand même continuer a écouter cette chanson m’a donné l’impression qu’il était immortel, ce qui est cynique puisque dans le film à chaque fois que les personnages écoutent cette musique, ils se sentent immortels eux aussi.)

Résumé : Au lycée ou il vient d’entrer, on trouve Charlie bizarre. Trop sensible,pas « raccord ». Pour son prof de Lettres, c’est un prodige ; pour les autres juste un freak. En attendant il reste en marge, jusqu’au jour où deux étudiants, Patrick et la Jolie Sam le prennent sous leur aile.

« J’ai passé toute la nuit à l’enregistrer et j’espère que Patrick l’aimera autant que moi. Surtout la face B. J’espère que c’est le genre de face B qu’il pourra écouter chaque fois qu’il sera tout seul en voiture, et qui l’aidera à se sentir rattaché à quelque chose chaque fois qu’il sera triste.

Quand, finalement, j’ai eu la cassette dans la main, j’ai ressenti un truc incroyable. D’un coup, je me suis dit que dans ma main, y avait cette cassette toute bête, pleine de souvenirs ; d’émotions, de grand bonheur et de tristesse. Juste là, au creux de ma main. Et j’ai pensé au nombre de gens qui aiment ces chansons. Et à tous ceux qui ont des périodes difficiles et qui s’en sont sortis grâce à ces chansons. Et à ceux qui ont passé de bons moments avec ces chansons. Et à tout ce que ces chansons veulent vraiment dire.»

L’une des raisons pour lequel j’ai adoré le film et le livre (oui je trouve que les deux se valent, le film respecte beaucoup le livre et le personnage de Charlie, même si le livre permet d’être davantage dans sa tête et de ressentir encore plus sa sensibilité et sa dépression que dans le film). Donc ce que j’ai le plus adoré dans ces œuvres c’est le choix musical qui me correspond totalement. Si dans le film c’est Heroes de David Bowie qui est à l’honneur (comme dans le films Horns d’ailleurs que j’ai vu à la même période) dans le livre c’est Asleep des Smith, et je trouve que la musique change beaucoup de chose sur le Charlie du livre et du film. Si Heroes est pleine d’espoir même « just for one day » Asleep (que j’avais découvert grâce à Suckerpunch et dont j’ai usé le bouton replay tellement cette musique me prenait), est beaucoup plus mélancolique et surtout elle accueille la mort comme quelque chose de salvateur.

Je trouve le Charlie du livre un peu plus sombre, un peu plus tourné vers la mort que le Charlie du film. C’est aussi pour ça que je suis attaché à ce personnage car il me ressemble beaucoup même si je suis optimiste, je suis moi-même hypersensible et je ne peux rien contre une dépression qui me tombe dessus sans forcément de raisons . Charlie est perçu comme quelqu’un de différent ce qui a toujours été mon cas et comme Charlie cela ne me dérange pas tant que ça. Je pense qu’avec cette œuvre j’ai commis l’erreur d’être « une éponge et non un tamis » comme le préconise Bill son prof de lettres quand il lui conseille La source vive . Parfois j’ai l’impression d’être la face B d’une cassette plus souvent que la phase A.

Mais Charlie c’est aussi la découverte d’un autre univers que le sien plus acidulé, plus joyeux et plus vivant grâce à Sam et Patrick deux personnages haut en couleurs et c’est pas rien de le dire. Ils sont libre d’être qui ils veulent être même si ce n’est pas toujours évident dans leur relations sentimentales. Ils sont vrais et profitent de la vie, comme Charlie à partir d’un certain âge on a découvert autres choses comme les soirées ou s’amuser, et d’autres choses pas forcément légaux. D’ailleurs dans le film je ne suis pas déçue de voir deux acteurs de talent que j’apprécie beaucoup Ezra Miller pour lequel j’ai eu un coup de foudre dès sa révélation à Cannes avec We need to talk about Kevin et Emma Watson car même si je ne suis pas fan de HP et pas du tout une potterhead j’admet, je la trouve magnifique dans son jeu.

Même si ils n’ont pas cette hypersensibilité ils ont une sensibilité qui leur est propre et qui ramène Charlie à la vie lui permette de faire le deuil de Mickael son meilleur ami car on a tous aussi connu des moments difficiles comme la mort, le lynchage scolaire (à différents niveaux). C’est pour ça que ce livre m’a fait l’effet d’une gifle j’avais l’impression d’y voir des morceaux de ma personnalité et de ma vie (car ma vie n’est pas non plus calqué sur Charlie et vice versa). Et je trouve qu’il est le reflet de beaucoup d’adolescents, ce qui montre que même d’un pays à un autre , d’une culture à une autre nous ne sommes pas si différents, nous avons les mêmes problèmes, les mêmes névroses.

Si je devais rajouter une musique sur la face B de la cassette de Charlie se serait Nothing left to lose de Kari Kimmel. Et vous ?

J’espère que cet article vous aura plût, prenez soin de vous et au prochain article.

Publicités

12 commentaires sur « Les musiques de Charlie »

  1. J’avais adoré le film, ça fait quelques années que je l’ai vu maintenant. Il faudrait que je le regarde de nouveau un de ces quatre 🙂
    Par contre, je n’ai pas lu le roman, je me laisserai peut-être tenter après avoir lu ta chronique :p

    Aimé par 1 personne

  2. Below averaaaaaaage ! Désolée j’étais obligée, Ezra Miller quoi ! J’ai vraiment apprécié ce film, le personnage de Charlie me rappelle ma vie plus jeune, et comme toi j’adore la musique Heroes, perso je l’écoute dès que mon moral est en baisse !
    En revanche je n’ai pas lu le livre (je ne savais même pas qu’il y en avait un) du coup il m’intéresse !

    Aimé par 1 personne

  3. Ce film est mon film de référence, je me retrouve tellement dans Charlie, telle une Wallfloweuse ! La BO de ce film est parfaite, je retiens principalement la musique Come On Eileen des Dexy’s Midnight Runners, j’adore cette scène de danse où Charlie décide enfin à rejoindre ces nouveaux amis sur la piste. Le trio d’acteurs est génial !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s