Louise en Hiver: Coup de coeur Breton

 

Salut tous le monde,

Pour vous dire que oui je suis pas mal absente mais que je travaille sur pas mal de projet et que j’ai hâte de vous en parler.

Aujourd’hui j’aimerai vous parler d’un film que j’ai eue la chance de voir en avant-première Mardi dernier et qui sort le 23 Novembre (donc très bientôt!) dans plus de 60 villes (et j’espère dans la votre) car ce film est une pépite du cinéma d’animation.

Je vous conseille, non mieux je vous incite à aller le voir ce film :Louise en hiver , une production Rennaise (donc déjà la fierté) dont la magnifique musique qu’on entend durant les séquences de souvenirs a été composé par l’Orchestre Symphonique de Bretagne avec les élèves de la maîtrise. Et je dois dire que nous ne manquons pas de talent Breton pour la musique.

 » Tu crois qu’on peut être punie pour avoir oublié la moitié de sa vie »

Ensuite au niveau du visuel, j’ai envie de dire quelle poésie, quelle délicatesse la 2D combinée à l’image de synthèse crée un univers visuel introuvable dans les grands studios que l’on connaît.

 

Résumé: À la fin de l’été, Louise voit le dernier train de la saison qui dessert la petite station balnéaire de Biligen, partir sans elle. La ville est désertée. Le temps rapidement se dégrade, les grandes marées d’équinoxe surviennent condamnant électricité et moyens de communication. Fragile et coquette, bien moins armée que Robinson, Louise ne devrait pas survivre à l’hiver. Mais elle n’a pas peur et considère son abandon comme un pari. Elle va apprivoiser les éléments naturels et la solitude. Ses souvenirs profitent de l’occasion pour s’inviter dans l’aventure.

Louise en Hiver ce n’est pas un film sur la solitude comme j’ai pu le penser et que le réalisateur qui était présent pour répondre à nos questions nous l’a fait comprendre : Louise en Hiver c’est un film sur la liberté. Je trouve cette mentalité très belle, se défaire de tout cette matérialité nous allège (même si je ne l’ai pas fait et je ne sais pas si je serai capable de quitter mon confort pour vivre comme Louise). Cette sexagénaire nous parle de son passé comme des souvenirs qui reviennent petit à petit et l’avantage de l’animation c’est que les souvenirs peuvent prendre la forme qu’ils veulent, la plus onirique qui soit. Jean-François Laguionie et son équipe d’animation ne s’en privent pas et cela fait de ce film une poésie imagée.

Résultat d’images pour louise en hiver

J’espère que vous verrez ce film et que vous me direz ce que vous en pensez en tout cas pour moi c’était une magnifique expérience que ce soit ce rêve éveillée ou la rencontre avec le réalisateur (ou personnellement rien que pour poser ma question j’avais le cœur qui battait la chamade et les mains qui tremblaient , ouais mais bon poser une question dans la plus grosse salle du TNB pleine à craquer de gens qui vous fixent quand vous avez le micro à la main, sachant qu’il n’y a que 5 personnes à poser des questions, c’est quelque peu intimidant. Sachant que j’étais entouré de quinqua’, je me sentais seule lol.

J’espère que cet article vous aura plût, si vous voyez ce film dites-le moi je serai ravie de vous l’avoir fait découvrir.

Publicités

Mune, le gardien de la lune

Salut mes chats curieux,

Alors que le film zootopie était sur toutes les lèvres, ses affiches placardées sur tous les panneaux publicitaires et sa bande-annonce diffusée dans toutes les salles de cinéma, sortait un autre film qui ne disposait pas du même budget marketing que Disney. Ce film c’est Mune, le gardien de la lune un film français.

Résumé: Dans un monde Fabuleux, Mune, petit faune facétieux, est désigné bien malgré lui gardien de la lune : celui qui apporte la nuit et veille sur le monde des rêves. Mais il enchaîne les catastrophes et donne l’opportunité au gardien des ténèbres de voler le soleil. Avec l’aide de Sohone, le fier gardien du soleil et la fragile Cire, Mune part alors dans une quête extraordinaire qui fera de lui un gardien de légende !

Je pense que si Zootopie, qui d’ailleurs un film que j’ai énormément apprécié et je ne saurais choisir entre Mune et lui, était sorti plus tard Mune aurait rencontré un succès plus grand (même si il fait parti des 100 films français à avoir le plus d’entrée en 2015).

Ce film est une poésie et les dessins sont d’une telle originalité qu’on se laisse emporter dans cet univers fantastique et poétique. Les personnages sont attachants, touchants, ils nous emportent dans leur aventure. On pardonne leurs bêtises et on prie pour que leur quête réussisse.

Je trouve le scénario original avec la légende et cette nouvelle façon de voir le monde. La musique nous emporte dans l’action sans prendre le dessus et sans pour autant passer inaperçu. Mais ce que j’aime le plus c’est l’univers visuel un vrai régal pour les yeux. Le film est réalisé en image de synthèse et pourtant certains décors donnent l’illusion d’être déssinés à la main. Même si le design fait enfantin c’est à mon avis ce qui lui donne tout son charme et sa poésie.

 

Je conseille ce film aux enfants à leurs parents et aux adultes sans enfants ayant gardés leur âme d’enfant. J’espère que l’article vous a plût, n’hésitez pas à me dire si vous l’avez vu et ce que vous en avez pensé.

Prenez soin de vous et au prochain article 😉