Les chemins mènent à Roam

Salut mes chats curieux,

Aujourd’hui je ne vais vous parler ni d’un film ni d’un livre mais d’une chanteuse. En effet, j’ai découvert  il y a quelques mois lors de la programmation du festival Les Embellies. Festival qui se déroule à Rennes durant le mois de mars, et dont je n’ai malheureusement pas pu y aller suite à un contre temps. J’ai du donc me rabattre en écoutant sur Youtube et Deezer les artistes qui y étaient invités. J’ai du coup découvert une perle musicale: Louise Roam.

 

Je me suis facilement laissé envouter par ses ballades electro pop qui me font le même effet que de la chill house: ça repose, ça fait du bien et c’est si bon. J’ai adoré sa reprise Hello d’Adèle, toute trâce de la chanteuse d’origine à disparue pour laisser place à la patte de Louise, elle n’a pas fait une pâle copie de ce titre elle se l’est appropriée. C’est son univers qui s’installe dans cette chanson pas le monde d’Adèle et c’est ce que j’aime chez elle. Elle fait du Louise Roam et du personne d’autres ce que l’on peut reprocher à certains chanteurs qui s’inspire trop souvent d’un artiste en particulier.

Son univers est malheureusement pour moi trop peu connue et mérite d’être estimé d’avantage. Alors si vous ne la connaissez pas foncez écouter ses titres je suis tombé dingue sous « Blossom », « Avaton » et « Raptus ». Cette chanteuse à l’allure et au visage androgyne se trouve le 24 Juillet au festival Festival Cote d’Opale à Boulogne et le 5 Octobre à Joue les Tours, le temps  machine.

 

J’espère que cette artiste vous plaît autant que je l’adore. Prenez soin de vous et à un prochain article.

Publicités