Doute de soi et remise en question

Salut à tous,

J’espère que vous passez de bonnes fêtes, je vous souhaite un Joyeux Noël à tous et que l’année 2017 sera une excellente année dans tous les domaines.

large

Cette année se termine sur quelques notes négatives (rien de grave) qui me font remettre en question mes envies professionnelles et il se trouve que ce début décembre j’avais l’occasion de faire quelque chose que je n’avais jamais fait avant. Même si j’ai déjà tourné quelques vidéos avec ma caméra (au final assez peu) qui étaient satisfaisantes car c’était des scénarios avec des plans déjà constitués dans mon esprit et avec la possibilité de retourner un même plan plusieurs fois. Cette fois c’était une captation d’un événement. C’était la première fois que je devais m’adapter à ce que je filmais puisque la réalité n’est pas prévisible. Je me faisais une joie de faire ce travail et j’avais la sensation que j’y arriverai. Bref je m’étais sentie poussée des ailes et comme Icare elles avaient finies par brûler car cette excès de confiance m’avait enlevé l’une des choses les plus importantes pour réussir cette captation : la concentration.

large1

C’est dire que je me sens tellement nulle de ne pas avoir pris conscience de l’ampleur du travail et de la concentration dont j’avais besoin pour ce poste causé par mon euphorie et du coup ma stupidité, sachant que cette erreur n’est nullement rattrapable. Et par ma faute cela impacte sur le travail d’autres personnes qui se sont donnés beaucoup de mal pour organiser cet événement. Cela fait plusieurs jours mais ça me pèse encore,sûrement pour ça que j’ai besoin de m’exprimer car même si je me suis excusé auprès des organisatrices de l’événement je sais l’importance que ça avaient pour elles d’avoir cette vidéo et les excuses ne réparent pas les pots cassés comme on dit. J’aimerai tellement rattraper mon erreur mais une captation c’est pas comme un clip ça ne se rattrape pas.

large2

Alors je me pose encore la question de savoir si je suis faite pour ça et capable de le faire il se trouve que heureusement/malheureusement (je ne sais pas encore) je suis obstinée, têtue et que même si je n’ai pas eue le courage de prendre mon reflex depuis ça, jusqu’à hier soir sur les demandes de ma famille pour noël. J’ai envie de m’améliorer de faire mieux pour qu’un jour je puisse me racheter et faire mieux que ça et de ne plus me surestimer pour ne pas commettre à nouveau un hubris.

large3

Je ne suis vraiment mais vraiment pas du genre à exprimer mes sentiments, émotions alors en public je suis déjà gênée. Mais je pense que c’est important pour moi de me rendre compte de cette erreur pour j’espère ne plus la commettre.

Billet d’humeur: Les blockbusters c’est de la merde?

Salut à tous,

 

J’espère que vous allez bien et que votre rentrée s’est bien passée. Il n’ y aura pas de lookbook pour cette semaine, je ne pense en faire que de temps en temps pour pouvoir apporter plus de critiques et d’analyses sur des œuvres qui me tiennent à cœur (et la liste est longue).

Durant cette rentrée et pendant ces cours que je trouve très intéressants un constat a pu se faire sur la diffusion des œuvres cinématographiques en France comme le blockbuster Ben Hur diffusé sur plus de 500 écrans cette semaine et qu’à côté des films d’auteurs comme La nuit et l’enfant qui n’est diffusé que dans 3 salles.

Je dois admettre que certaines choses me font peur comme la réussite commerciale de Sucid Squad réalisé par des actionnaires de Wall Street (disons-le clairement) détruisant par la même occasion la créativité d’un réalisateur hollywoodien (si on a réussi à vendre ce film alors qu’on a aucune connaissance du cinéma pas besoin d’embaucher des personnes créatifs puisqu’on arrive à le vendre quand même). J’avais peur d’être parano mais l’avis du fossoyeur de film m’a conforté sur mon opinion. Je ne suis pas la seule à ressentir le manque de création des studios Marvel et DC comics du moins en terme de films même si certains de leurs films n’en manquent pas.

Cela me remet aussi en question sur les films que je traite. J’adore les films et je m’y intéresse de près ce qui n’est pas le cas de tout le monde. Du coup tout le monde ne se rend pas compte forcément de ça et/ou n’ont pas connaissances des œuvres d’auteurs (pas de budget pour les pubs).

J’ai donc envie de vous faire découvrir ces films dont peu de gens parlent. Attention, je préfère prévenir mais ces films-là ne sont pas des feel goods movies dont le but n’est pas de se faire choyer  et de se divertir pour faire de l’audimat. Ces films peuvent bousculer, mettre mal à l’aise (et c’est sans doute pour ça qu’ils fonctionnent moins bien). Alors pour certains d’entre vous qui n’avez pas l’habitude de ce type de films comme Les montagnes sacrées ou Eraserhead cela pourrait vous rebuter.

Je sais que quand les gens vont voir des films c’est pour se détendre, s’amuser, se divertir, penser à autre chose blablabla et je le fais aussi (il n’y a qu’à voir des films que j’ai traité jusqu’à maintenant). L’été et pendant les vacances surtout j’aime regarder des « feel goods movies » comme les cours ont repris je me remets dans des films un peu moins communs. Oui j’aime regarder des blockbusters (car ils ne sont pas tous merdique certains sont très bien comme Matrix) et regarder des films méconnus car ces deux types de films sont essentiels et que c’est important de ne pas se fermer dans un type. Les cinéphiles intellos (cliché haha) ont tendance à dénigrer les films et surtout les publics des blockbusters/gaumont et vice versa (placement de film haha).

Je trouve ça dommage pourquoi ne pas rallier les deux et surtout pourquoi jeter la pierre au public « facile » alors que ce sont pour la majorité, des gens qui n’ont pas de connaissance particulière dans le cinéma et donc ne savent pas forcément qu’il y a un cinéma d’art caché. Quand on voit 50 fois l’affiche d’un film ou il y a écrit « le meilleur de l’année » c’est facile de se faire avoir et difficile de remarquer les petits films qui n’ont pas de budget pubs. Avant de m’intéresser au cinéma, Truffaut, Godard me semblait lointains et  pédants sans même les connaitre. J’avais le sentiment que les films d’auteurs sont forcément des films mégalo, intello or pas du tout. Quentin Dupieux  est l’exemple même du cinéma d’auteur qui ne se prend pas au sérieux, décalés, WTF.

 

Le cinéma avant d’être un produit est avant tout un art et j’ai envie de vous faire découvrir cet aspect. Je sais que je prends des risques dans le sens  où je risque de parler de films qui n’intéresseront qu’un petit nombre mais je préfère parler de ce que j’aime que de parler pour conforter les gens. Je prends bien entendu l’avis des lecteurs en compte car un blog ça ne se fait pas tout seul, il y a moi qui écris et vous qui m’interprétez et me répondez. Dorénavant je parlerais d’œuvres un peu plus méconnus (et pas uniquement français ou américain) mais je parlerais aussi de blockbusters car je ne veux pas les dissocier et parce que le cinéma faut l’apprécier.

 

PS : je vais corriger mes anciens articles car des fois en me relisant je me rends compte que je fais pas mal de fautes mais je ne les vois que bien plus tard (genre au bout de plusieurs semaines haha).

 

J’espère que cet article vous aura plût, dites-moi en commentaire votre avis dessus ça m’intéresserai. Merci de me suivre, vous êtes de plus en plus nombreux, vous ne pouvez pas savoir à quel point vous me motiver à continuer.